Aller au contenu principal

Articles Tagués ‘Microsoft’

Stratégies – Le Cloud Computing : Fatal à Microsoft Windows ?

2 août 2013

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoPendant plus de vingt ans, Microsoft Windows fût la pierre angulaire de l’édifice de l’éditeur. En imposant progressivement face à la concurrence son système d’exploitation pour l’utilisation bureautique, Microsoft a été en mesure de prendre la position de leadership pour les serveurs bureautiques et les applications.

L’apparition d’un nouveau modèle informatique structuré autour des échanges entre des périphériques de plus en plus mobiles et hétéroclites et les applications distribuées dans le nuage Internet auront fini par enterrer l’omnipotence de Windows sur l’ensemble des autres divisions.

Si on met de côté le succès rencontré par la Xbox chez les particuliers, l’empire Windows a été attaqué par deux fronts :

  • La nécessité de supporter dans Hyper-V de systèmes d’exploitation Linux tels que CentOS, Red Hat Enterprise Linux et SUSE Linux Enterprise Server afin de pouvoir répondre aux exigences agnostiques des environnements hébergés dans un cloud privé ou un cloud public
  • Une part de marché insuffisante dans le segment de la mobilité (tablettes et smartphones) ayant pour conséquence une absence significative de revenus pour l’éditeur sur ces équipements utilisateurs à forte croissance. Il était d’ailleurs attendu qu’à la fin du deuxième trimestre 2013, le nombre de smartphones et de tablettes dépasse le nombre d’ordinateurs personnels selon plusieurs analystes.

tableau

Le 31 juillet 2013 : Microsoft annonce la disponibilité d’Office pour Android, un mois et demi après avoir publié Office pour iOS.  Seul compromis gagné semble-t-il par les équipes Windows 8, l’application pour Android est disponible uniquement pour les smartphones, sans doute pour éviter une trop grande concurrence là où Microsoft peine à vendre sa tablette Surface. Une autre limite délibérément choisie par l’éditeur est le choix d’associer l’utilisation d’Office pour Android ou pour iOS au modèle de licence d’Office 365. Bien que les applications pour mobiles soient gratuites et libres en termes de téléchargement, la nécessité de disposer d’un compte sur le centre de données Office 365 est une certaine résistance dans le fait de fournir Office à l’ensemble des utilisateurs mobiles.

Mais il semblerait que le Rubicon ait été désormais franchi par les troupes de l’éditeur, et c’est un petit pas qui introduit un changement fondamental dans la stratégie de vente croisée: Hier, Microsoft Office était le levier pour imposer Microsoft Windows. Aujourd’hui, Office 365 (et donc, le cloud computing) est le levier pour imposer Microsoft Office et vice-versa. Une mini-révolution.

Et les équipes Windows et Windows Mobile dans tout ça ? Il faut bien reconnaître qu’elles ont bien mal négocié et interprété la transformation des attentes des consommateurs, et quoique elles aient su prendre des risques, elles n’ont pas trouvé la clé du succès planétaire auprès des consommateurs.

IT Pro Magazine, Septembre 2013

Office 365 – Parts de marché Google Apps et Microsoft Office 365 dans le monde

21 avril 2013

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoLa société BitTitan, qui commercialise MigrationWiz, vient de publier une cartographie de la répartition des migrations vers Office 365 et Google Apps dans le monde du point de vue ses ventes mondiales. Bien qu’elle ne représente pas forcément les parts de marchés réelles des deux solutions, elle offre toutefois une vision intéressante de l’implémentation d’Office 365 selon les différents pays. Il faut bien entendu interpréter ce graphique à sa juste valeur, sachant qu’en France, d’autres sociétés d’aide à la migration vers Office 365 sont peut-être mieux implémentées localement (Quest Software, Refresh IT, BinaryTree, etc…), mais également dû au fait qu’un certain nombre de clients préféreront migrer sans assistance d’outils tiers.

world-map-countries

Office 365 – Les constructeurs font grise mine pendant que le cloud sourit

20 avril 2013

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoLe déclin des ventes de PC (-14% sur les 3 premiers mois de 2013) et l’absence de percée significative sur le marché des tablettes et des smartphones n’impactent plus que de manière modérée le modèle commercial de Microsoft: 20% du CA est généré par la vente de licences OEM, 45% du CA pour les contrats pluri-annuels EA pour utiliser Windows/Office pour les entreprises.

Si le marché OEM perd 14% de croissance sur le premier trimestre, la division de produits et services destinés au « Cloud Computing » (Windows Azure et Office 365) a vu pendant la même période une progression des ventes de 11%. Toutefois, malgré cela, la division on-line reste l’une des seules activités non bénéficiaires de l’entreprise, avec des pertes d’exploitation contenues à 220 millions de dollars pour le premier trimestre 2013.

Voici quelques autres indicateurs présentés lors de la conférence de presse :

  • Office 365 a représenté un revenu d’un milliard de dollars pour l’année écoulée;
  • Forte accélération des nouveaux contractants, avec une multiplication par 5 en un an;
  • Une entreprise cliente de Microsoft sur quatre dispose de licences sur le Cloud Microsoft;
  • 75% des entreprises utilisent des licences premium (c-a-d autres que les versions d’entrée de gamme P1, E1, A1);
  • Presque trois millions d’organisation Active Directory sont hébergées sur les centres de données Microsoft;
  • 50 nouveaux services « cloud » lancés sur les douze derniers mois;
  • 42.000 partenaires référencés commercialisent des services Office 365 et/ou Windows Azure dans le monde;
  • 20% d’entre-eux génèrent 80% du revenu;
  • Plus de 40% du top 40 mondial des sociétés de services (Managed Services Providers) déclarent avoir testé et/ou déployé Office 365 pour un client final.

Sources: Reuters/Microsoft

Transformez votre entreprise en entreprise Cloud-ready

13 avril 2013

Arnaud Alcabez

Chapitre 2 : Le modèle de données

CloudLockFaire évoluer son entreprise afin qu’elle soit alignée sur l’utilisation de services à consommer à la demande semble être inéluctable, quoique chaque entreprise soit libre de dérouler son calendrier, et de choisir les services qui lui sembleront les plus favorables à déplacer partiellement ou totalement vers le nuage (messagerie, fichiers, applications, etc.).

Récemment, une enquête de l’Insee sur les technologies de l’information et de la communication et le commerce électronique au sein des entreprises d’au moins 10 personnes a montré que si presque 100% des sociétés sont connectées à Internet, elles ne sont que 64% à être présentes sur ce média au travers d’un site web ou une page d’accueil. Mais si on regarde combien d’entres-elles sont aptes à proposer leurs produits ou à favoriser la relation commerciale, elles ne sont plus que 11% (25% pour les sociétés d’au moins 250 personnes) à vendre sur Internet, pour un montant représentant 3% de leur chiffre d’affaire total. C’est vous dire à quel point nous sommes encore loin de nous imposer comme un acteur de l’économie numérique.

Souvenez-vous. Le mois dernier, j’avais introduit les trois challenges à relever pour transformer une entreprise en une entreprise Cloud-ready :

  • Mettre en œuvre une stratégie d’authentification unique de type WebSSO/LDAP. Mais entre SAML, OpenID, OAuth, que choisir ?
  • Adapter votre modèle de données de manière à pouvoir y connecter de nouvelles formes de services, en trois couches : DAL (Data Access Layer), BLL (Business Logic Layer), et IHM (Interface Homme-Machine ou Presentation Layer)
  • Déterminer le modèle de gestion de périphériques nomades le plus adapté à la stratégie de l’entreprise : BYOD (Bring Your Own Device), CYOD (Choose Your Own Device), ou COPE (Corporate Owned, Personally Enabled)

Quelle technologie choisir ?

Si Microsoft SharePoint 2013 est une boîte à outils parfaite pour rapidement concevoir une plateforme collaborative efficace, le principal problème jusqu’à présent était sa difficulté à pouvoir accepter une charge variante en fonction des pics d’activité. Ce point est désormais résolu avec le couplage de Microsoft SharePoint 2013 et de Microsoft Windows Azure comme pouvant servir de base au développement d’une activité commerciale orientée Cloud Computing.

image1 - article 81

Microsoft Consulting Services a publié un livre blanc sur les avantages nombreux du déploiement de SharePoint 2013 sur un socle Windows Azure : http://gallery.technet.microsoft.com/office/Technical-Deployment-db645804.

Le couplage entre ces deux technologies est de fournir un modèle de données et un socle solide pour le développement de portails mélangeant l’activité commerciale, la relation partenaires, et les activités de réseau social – portés par SharePoint – et l’élasticité et l’adaptation à la charge – assurées par Windows Azure, sur lequel il ne vous restera qu’à implémenter les composants supplémentaires dont vous aurez besoin dans votre environnement (voir schéma ci-dessous).

image2 - article 81

Reste l’intégration dans le Système d’Information et la connectivité via la stratégie d’authentification unique dont nous avions parlé dans l’article du mois dernier. Voici ce que cela donne sous la forme d’un schéma:

image3 - article 81

Si le schéma ci-dessus représente une architecture complète, n’oubliez pas qu’un projet maîtrisé consiste à le conditionner en sauts acceptables, que ce soit en termes d’acquisition de compétences ou de complexité technologique. Toutefois, on peut commencer à définir un modèle de données simplement avec quelques briques indispensables, puis l’améliorer petit à petit.

Le mois prochain, nous aborderons la dernière partie de ce dossier : Comment déterminer le modèle de gestion de périphériques nomades le plus adapté à la stratégie de l’entreprise ?

Pour IT Pro Magazine, Avril 2013

Nouvel Office 365 pour les entreprises, c’est parti!

27 février 2013

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoOffice 365 pour les entreprises est désormais disponible sur la base des versions 2013. Le lancement a eu lieu il y a quelques heures. Si vous n’avez pas eu la chance d’y assister, vous trouverez ci-après le transcript des échanges de questions/réponses qui ont eu lieu le temps de la présentation.

Q: When will existing Office365 users gain access to the Office2013 desktop suite?
A: Office 365 ProPlus – the Office 365 version of the Office 2013 suite is made available to existing Office 365 subscribers with an eligible subscription today using the Office Deployment Tool. It will also be available directly in Office 365 once your tenant has been upgraded.

Q: Will we now see offline storage with SkyDrive on Windows RT?
A: Not yet. You would need to be on Windows 7 or 8 Pro and select « Sync » from SkyDrive Pro folder or a Team document library.

Q: If I install Office 365 will it overwrite Office 2010 or can I have both versions running?
A: Office 365 ProPlus can be installed side-by-side with previous versions of Office.

Q: Would love to understand how Office365 would allow us to replace Dropbox?
A: Office 365 now offers SkyDrive Pro for personal document management and sharing. It is accessible across OSes and devices, and comes with the powerful backend of SharePoint Online for versioning, backup/restore, review management, and direct integration with the Office Web Apps.

Q: Is it possible for current P Plan customers to upgrade to the M plan?
A: Existing customers on the P1 version of Office 365 will be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. New Office 365 Small Business and Small Business Premium customers will also be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year.

Q: When will 365 P1 subscribers be migrated to the new release?
A: New customers can sign up for the new Office 365 from today. We are rolling out the upgrade to existing customers now and it is completely automated. You can read more about the service upgrade here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: How much space will be available in SkyDrive pro per user?
A: 7GB, up from 500MB in the previous Office 365 experience.

Q: What will be the pricing change details for the new Office 2013 as it pertains to Office 365?
A: For the pricing of Office 365 go to Office.com and click on “Compare your Purchase Options”

Q: Will organizations using Live@edu be able to move their SkyDrive files directly to Office 365 for Education, now that SkyDrive is part of the offering?
A: Students and teachers who have been using SkyDrive with Live@edu will continue to have access to their documents and files stored on SkyDrive. They can easily move files between their consumer SkyDrive and SkyDrive Pro provided by the organizations with Office 365.There is no way for an organization to move these files on behalf of the user.

Q: Will existing Yammer accounts still work?
A: Yes.

Q: When will existing Office365 users be required to move? Can we move on our own schedule?
A: The service upgrade for existing Office 365 customers is progressing now. Once you are notified of the upgrade you can defer that one time for 45-60 days. For more information about the service upgrade refer to: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Can I integrate Yammer with SharePoint?
A: Yes. Yammer and SharePoint already can be connected using available web parts to pull in data from Yammer, and Open Graph technology to push information from 3rd party systems into the Yammer stream.

Q: Is the cost of the Project Online service on top of an Office 365 E(n) plan?
A: Project Online is an additional service to Office 365 E Plans which delivers enterprise Project, Program and Portfolio Management

Q: When will I be able to download office 365 2013?
A: Office 365 ProPlus – the Office 365 version of the Office 2013 suite is made available to existing Office 365 subscribers with an eligible subscription today using the Office Deployment Tool. It will also be available directly in Office 365 once your tenant has been upgraded.

Q: Is this only intended from tablets, or can it replace mobile users on laptops with a full client install? Any configuration challenges for users that already have the Office 2010 ProPlus suite installed on a Windows 7 Enterprise laptop?
A: http://office.microsoft.com/en-us/office365-suite-help/compare-how-different-mobile-devices-work-with-office-365-HA103991814.aspx?CTT=1

Q: Is it possible to mix and match different O365 subscriptions? IE. Having some users on an E1 plan and others on the E2/Midsize business plan?
A: You can mix plans within a plan family so yes you can mix Enterprise E1, E3, E4, K1 plans. You can also mix Small Business plans P1 and P2 plans. M plans cannot be mixed with any others.

Q: I am a current E3 subscriber. How do I get the Office Deployment Tool?
A: You can find information related to deployment on this site – http://technet.microsoft.com/en-US/office365

Q: Are there any improvements on SharePoint templates / workflows that would be useful for small businesses? Seen very old templates that are not compatible with current version. Looking for things like expenses / invoicing workflows.
A: Yes, we have a number of project oriented improvements both in templates and apps that help manage projects personal, team, big and small. We also now support « 2013 Workflow » that enables workflows to run outside of SharePoint opening up the opportunity to have workflow integrate more easily with external systems. And expect more apps coming from the partner community within the SharePoint and Office Store.

Q: Are Blackberry Cloud Services available on the new Office 365?
A: Yes. They are available now for the New Office 365.

Q: Will there be still an E2 plan?
A: We are including Office Web Apps included in E1, which enables even more of our customers to get use of Office Web Apps while simplifying our lineup. E2 will continue to be available for existing customers.

Q: Best place to start to find a local MS partner to help us migrate to the Office 365 E1?
A: You can start here – http://office365.pinpoint.microsoft.com/en-US/home

Q: When SP 2013 release will be available on Office 365?
A: Today. We still call it SharePoint Online, but yes, it is now based on the SharePoint 2013 platform. Try it today!

Q: Are there information regarding hybrid deployments, such ad Exchange, DirSync and AFDS?
A: http://technet.microsoft.com/en-US/office365 has the best hybrid and DirSync/ADFS setup information. Watch some of these training videos and check out the deployment guide http://technet.microsoft.com/en-us/office365/hh699847

Q: With SkyDrive Pro will we the admins be able to recover files and give to say managers when employees leave the company? How much control will we have?
A: Yes. You can assign an admin user from within the SharePoint Online admin center as a recovery person to enable them to go into a person’s personal site (aka, also their SkyDrive Pro), and recover data/documents.

Q: If we signup for Office365 today, is it going to be 2013 or 2010?
A: The Office client included in Office 365 plans is always the most recent version. Signing up today will give you access to our most current technology!

Q: Will Office365 now be available to Bermuda?
A: We support 89 countries 20 currencies and 32 languages. New markets are being added all the time. Bermuda is not currently included. Please check back soon.

Q: Can the cloud (excel document) be used by multiple users as an active document?
A: Yes. Excel Web App supports co-authoring.

Q: Where is documentation of new eDiscover/DLP features?
A: Here is a planning document for SharePoint 2013 that is a good place to start, and directly relates to what we will offer in Office 365: http://technet.microsoft.com/en-us/library/fp161512.aspx

Q: When the new Office 365 will be available to actual tenants (in Europe)?
A: We are actively upgrading existing customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Since Access 2013 web apps store the data in Azure, is that storage included, and are there any limits on the number of web apps, and the amount of storage?
A: The storage is included in the Office 365 licensing. Access 2013 natively stores in Azure and it is an integrated experience for those that publish and consume the custom solution.

Q: What’s the difference between SkyDrive and SkyDrive Pro?
A: SkyDrive is our consumer offering for document storage in the Cloud. SkyDrive Pro is our business offering that leverages the power of SharePoint on the backend for storage and lifecycle document management. More here: http://sharepoint.microsoft.com/blog/Pages/BlogPost.aspx?pID=1033

Q: We were evaluating Office 365 about a month ago and never fully got it off the ground. If we request an extension on the trial will we have the new features discussed today?
A: You can call Microsoft support to request an extension to your trial, but I don’t know if it will have been upgraded yet. If you start a new trial today from http://office.com it will be the New Office 365.

Q: Have the prices for Lync Plan 3 already been set? E4 has not been available in Germany so far, but my understanding is that it is available now. Correct?
A: The prices for all Office 365 suites and standalone services have been set. Go to Office.com and select « Compare your Purchase Options » for additional information. For questions that are specific to availability of the services in your market, it is best to contact your Microsoft representative.

Q: Can we run Office Pro Plus on Terminal Server with the E plans?
A: Office 365 ProPlus cannot be run via Remote Desktop Services (RDS), the name of terminal services in Windows Server 2008 and later. Please contact your Microsoft representative if you want to use Office 365 ProPlus and have users who need RDS for certain situations.

Q: Will SkyDrive automatically sync with folders on my laptop in the same manner that I use Google Drive today? (I like having my files both local and in the cloud constantly.)
A: Yes, and better sync and native integration with Office Web Apps when you access SkyDrive Pro from the Web.

Q: Is there non-profit pricing for Office 365?
A: We offer Office 365 at a discount for validated non-profit organizations. Interested non-profits should contact their Microsoft representative for more details.

Q: When will the Outlook Web App interface be updated?
A: The Outlook Web App for your Office 365 tenant will be upgraded as part of the Service Upgrade. We are actively upgrading existing customers in a planned way. For more information about Service Upgrade please refer to: We are actively upgrading existing customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: O365 is absolutely dependent on internet service correct? If so, when my ISP is down, I’ll be SOL with regards to accessing my data/files?
A: We are very confident in the cloud, as are a growing number of our consumers which is evidenced by the fact that we’ve nearly doubled our installed base of subscribers over the last 12 months. It is our responsibility to deliver reliable services and we take this very seriously. The beauty of our model with Office 365 is that customers can use Office whether they are online or offline. In the event that there is an outage, customers should still be able to work offline, and their content will sync up when back online. We have a very strong record of service reliability with better than 99.9% uptime last year. We guarantee 99.9% uptime and back that with the industry’s most rigorous financially-backed SLAs.

Q: Is there any special pricing on Office 365 for non-profit agencies?
A: We offer Office 365 at a discount for validated non-profit organizations. Interested non-profits should contact their Microsoft representative for more details.

Q: Frank… clarification… we have Office 365 now and sky drive – when will sky drive pro be added to current Office 365 edu customers as it is not there now. Thanks for the info that it will be separate than their original sky drive we are currently using. Thanks!
A: SkyDrive is part of the New Office 365 and will be upgraded as part of the Service Upgrade. We are actively upgrading existing customers in a planned way. For more information about Service Upgrade please refer to: We are actively upgrading existing customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Can we able to purchase extra SkyDrive storage?
A: Not yet. We upped the limit to 7GB, and are listening today for the next wave of SkyDrive Pro innovation.

Q: Also re. Backup, is that still necessary, Is MSFT taking on this responsibility?
A: Data stored in Office 365, either in Exchange Online or SharePoint Online has multiple backups in Microsoft’s datacenters. Read more about data availability here: http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj819307.aspx

Q: How much would it cost to buy additional storage in SharePoint on an E3 plan?
A: Additional storage for SharePoint Online is $0.20/GB/month.

Q: What about pre-existing O365 sites, are they 2013 today?
A: We are actively upgrading existing Office 365 customers in a planned way. For more information about Service Upgrade please refer to: We are actively upgrading existing customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Can we buy more than 7GB for SkyDrive Pro?
A: Not yet. It is great feedback, and we’re actively planning for the next wave of innovation of SkyDrive Pro.

Q: We currently run O365 E3 plan. What’s the easiest way to take advantage of the new SkyDrive Pro integration?
A: Click the « Sync » button in the upper-right hand of either your SkyDrive Pro folder, or from a team site document library you have permissions to.

Q: Will new customers signing up today be able to also download Office 2010 on an E3 plan?
A: Customers signing up for Office 365 plans should expect to have the most current Office client version. The ability to have an Office that is always up-to-date is a major part of the value of our service!

Q: I can’t find information on pricing for the E4 plan. Has this been set yet?
A: You will find information on E4 pricing here: http://office.microsoft.com/en-us/business/microsoft-office-365-enterprise-plans-FX103203861.aspx

Q: When do you plan to release the European pricing for O365?
A: The prices are available today. Go to Office.com and click on « Compare your Purchase Options »

Q: We have an E1 plan. Give’s a preview option for the own SharePoint sites?
A: If you are talking about upgrade as an existing customer… once we give you the ability to upgrade, you can take advantage of our evaluation site collection upgrade feature – aka, test the new UI and features against your solutions and data and documents before you commit.

Q: when can existing customers start upgrading?
A: We are actively upgrading existing customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: When a Lync meeting is recorded, is it recorded online or locally?
A: It’s recorded locally.

Q: The new Office 365 does not support Windows XP, but the old Office 365 does. If a business signs up today, can they still choose to use the OLD Office 365?
A: Customers in our wave 2 list of countries will still get Office 365 pre service upgrade if they sign up prior to April 16th when those countries switch to the New Office 365. Did you know that Windows XP is no longer supported by Microsoft? You should really upgrade to a newer version of Windows for the best experience and access to support. System requirements for Office 365 are listed here: http://office.microsoft.com/en-us/business/microsoft-office-365-for-business-faq-faqs-office-FX103030232.aspx#SysReq

Q: The M-Plan was previously mentioned. What is the M-Plan? Can you provide me a link to info and pricing for this service?
A: For all information comparing plans and prices go to Office.com and click on « Compare your purchase options »

Q: Windows XP is only supported on the Old Office 365. Is there an option to sign-up for the Old Office 365 now, or must all new users sign-up for the New Office 365?
A: Office 365 is an always up-to-date service. When you sign up today you will be given access to the most current client and server applications.

Q: Does Office 365 have the ability to encrypt outbound email
A: Yes you can enforce outbound encryption using transport rules: http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj919238(v=exchg.150).aspx

Q: If I have Exchange Online plan right now, when will it become Exchange 2013?
A: We are actively upgrading existing Office 365 customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Are there big changes to the Client Model programming so existing Solutions inside SharePoint Online will have to be rewritten?
A: The Sandbox is still available. The only thing to be aware of is that during the coming upgrade, your solution will get deactivated. Once re-activated, it should be as you intended, but in 2013 UI. And know that we have a much more compelling dev model called the Cloud App Model (CAM), more here: dev.office.com

Q: I went to Office.com and clicked on « Compare your purchase options » and I did not see an M-Plan. Can you please provide a link or explanation of the M-Plan?
A: Here’s where you’ll find more information on the M Plan: http://office.microsoft.com/en-us/business/compare-office-for-business-plans-FX102918419.aspx

Q: What will happen to the common storage of SharePoint online in former version, as they had 10GB as a start and additional 500MB/user in regards to the switch to SkyDrive Pro with 7GB (will these 7 GB still be also used as common SharePoint storage capacity?)
A: SkyDrive Pro storage is counted separately from the pooled storage you mentioned. And it’s useable by the individual – the 7GB cannot be allocated beyond the user’s SDP quota.

Q: Is there a limit to the # of emails we can send / receive per day? If so, what are the limits for different subscriptions?
A: Limits to the service are listed in the Office 365 Service Descriptions. Here is the page with information on email recipient limits: http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj819296.aspx

Q: If I have Office Pro in an Open Value option, can user office365 or need to acquire a office365 plan?
A: Any user that would like Office 365 will require purchasing an Office 365 Plan. Purchasing an Office 365 Plan that includes the Office client will ensure your client software is always up-to-date, and available to use across your devices.

Q: If we sign up for Hosted Email, can we upgrade to E1 later? What is the process?
A: If you mean going from Exchange Online to one of the E plans, yes. You simply buy the license and assign it to the desired user by using the subscription button.

Q: In SharePoint 2013 Online, Can we share our content with external users? How many?
A: Yes. You can share sites, folders and individual document – simply invite by email and assign level of access. And for documents, you can use the new « Guest Links » to share a document anonymously – even co-author anon, and use embed code to share your content in a dynamic way using the Office Web Apps.

Q: Are Macs included in the pro plus subscription?
A: Office 365 ProPlus allows users licensing rights of up to 5 PCs or Macs

Q: If I sign up today will I get EOP or FOPE for SPAM filtering?
A: You will get EOP. http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj723137(v=exchg.150).aspx

Q: Where can I find the ‘new’ feature comparison tables for O365 ‘2013’?
A: you can compare Office 365 plans here: http://office.microsoft.com/en-us/business/compare-office-for-business-plans-FX102918419.aspx

Q: Will Project Online & Visio Online be available for purchase in the portal?
A: You can find info about project online here – http://office.microsoft.com/en-us/project/(8:54AM)

Q: Is Project online available now as an add-on in Office 365? And if not, when?
A: You can find info about project online here – http://office.microsoft.com/en-us/project/

Q: What is the cost to use Project Online and Visio online?
A: You’ll find Project Online pricing here: http://office.microsoft.com/en-us/project/free-project-management-software-project-trial-FX103797290.aspx?WT%2Eintid1=ODC%5FENUS%5FFX101785584%5FXT104019732&WT%2Eintid2=ODC%5FENUS%5FFX103797367%5FXT103993060

Q: Under the old Office 35 there was a 250 MB limitation, has that increased under the new Office365?
A: We are currently designing for « up to 2GB, » but currently today state 250MB as the SharePoint Online upload limit. Stay tuned.

Q: Can office 2010 be used instead of 2013?
A: Customers signing up for Office 365 plans should expect to have the most current Office client version. The ability to have an Office that is always up-to-date is a major part of the value of our service!

Q: We have a customer with the « old » office365 trial. Is it possible for him to purchase the new small business premium with the existing domain?
A: To keep the existing domain we would recommend that your customer wait for the Service Upgrade. There is more information about the Service Upgrade here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: How is MS making the distinction between the old Office 365 and the new Office 365?
A: You can read all about the New Office 365 at www.office.com.

Q: If I understand it correctly MySites are being replaced with SkyDrive Pro. Is this correct?
A: Partially correct. SkyDrive Pro is a part of the new personal site – where you store your personal docs, in addition to your profile page, the Newsfeed and a list of your follow sites – and any additional apps you deploy to your site.

Q: Can SharePoint online or SkyDrive pro share folder from a local fileserver without store the files in SharePoint or SkyDrive?
A: You can sync SDP down to your local Windows 7 or 8 machine, and it sets up a distinct folder for you. You could not map a specific drive – but should not need to.

Q: Will the Mac edition also be a click to run?
A: Office 365 ProPlus includes Office for Mac 2011 updated to activate with Office 365. Click to Run technology is based on investments in the Windows platform and is current not available for Office for Mac.

Q: Will there be a migration option, e.g. from P1 to M1? Or E1 to M1?
A: Existing customers on the P1 version of Office 365 will be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. New Office 365 Small Business and Small Business Premium customers will also be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. You can also call Microsoft support to enquire.

Q: Can someone change from the E1 plan to the midsize business plan?
A: Existing customers on the P1 version of Office 365 will be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. New Office 365 Small Business and Small Business Premium customers will also be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. You can also call Microsoft support to enquire further.

Q: Where can I find info about which plan can be upgrade to another plan?
A: Existing customers on the P1 version of Office 365 will be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. New Office 365 Small Business and Small Business Premium customers will also be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. You can also call Microsoft support to enquire further.

Q: Will we be able to use SkyDrive Pro with Office 2007/2010 as well as a separate download or do we require Office 2013?
A: Yes you can. The level of integration with Office 365 depends on which Office version you are using. You can view system requirements here: http://office.microsoft.com/en-us/products/redir/FX102921529.aspx

Q: I went to this link…. http://office.microsoft.com/en-us/business/compare-office-for-business-plans-FX102918419.aspx none of them is labeled the M-Plan? Which one is the M-Plan?
A: Here’s a more specific link: http://office.microsoft.com/en-us/business/office-365-for-mid-sized-businesses-business-productivity-FX103037683.aspx. M is for Office 365 Midsize Business.

Q: Is OneNote available for mac?
A: Currently OneNote is not available as part of Office for Mac. The OneNote web app is a great experience in Safari and is part of Office 365.

Q: We are already signed up to the E3 plan. How can I find out when we are due to be upgraded? We really need the upgrade to SharePoint 2013!
A: We are actively upgrading existing Office 365 customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Can we get Visio and Project in plan E3 or E4?
A: You can compare our plans here – http://office.microsoft.com/en-us/business/compare-office-for-business-plans-FX102918419.aspx

Q: Do cloud partners get an earlier upgrade?
A: We are actively upgrading existing Office 365 customers now in a carefully planned way. More information including how to enquire further about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Where can we find more information on the PPI? Device that was used?
A: Hi Ryan, here’s a link to more info on PPI devices: http://www.perceptivepixel.com/

Q: How do I deploy office 365 for worldwide enterprise? Right now one forest/domain
A: You can find deployment information here – http://technet.microsoft.com/en-US/office365

Q: I was wondering if you could you tell me when Public Folders are going to be available in Exchange Online?
A: Public Folders are in the new Office 365: http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj200758(v=exchg.150).aspx

Q: Can exchange online plans be mixed with E1 plans?
A: Yes.

Q: Is there a way to get our domain migrated faster?
A: I recommend you call Microsoft support to get help with this.

Q: When can existing Small Business (P1) customers upgrade to Small Business Premium?
A: Yes you will be able to upgrade to Small Business Premium. Once your current service has been upgraded you can just add the SB Premium licenses and then reassign users to the new license and cancel the old P1 licenses.

Q: If a mailbox/user is accidently deleted from the O365 plan, is there a time period in which it can be recovered?
A: Yes, please see: http://onlinehelp.microsoft.com/en-us/Office365-smallbusinesses/hh534382.aspx and http://support.microsoft.com/kb/2619308?wa=wsignin1.0

Q: When I register now for small business premium > is it already SharePoint 2013?
A: As of today, Small Business Premium is using the latest version of SharePoint Online, current this is very similar to SharePoint 2013.

Q: Do all plans include SkyDrive Pro?
A: SkyDrive Pro is a feature of SharePoint and comes with all Office 365 plans that include SharePoint. You can compare plans here – http://office.microsoft.com/en-us/business/compare-office-for-business-plans-FX102918419.aspx

Q: Are public folders available for all Office 365 subscription options?
A: Yes, you can see which plans have public folders in the Office 365 Service Descriptions, here is the Exchange Online Service Description which includes more information about Public Folders: http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj819276.aspx

Q: What about Visio in Office 365?
A: You will find more information on Visio for Office 365 here: http://office.microsoft.com/en-us/visio/free-flowchart-software-visio-trial-FX103791368.aspx?WT%2Eintid1=ODC%5FENUS%5FFX101785584%5FXT104019732&WT%2Eintid2=ODC%5FENUS%5FFX103796044%5FXT103993062

Q:  Can I implement a hybrid tenant with a Exchange 2013 platform?
A: You can use Office 365 and Exchange 2013 in hybrid deployments including both on premise and cloud. For more information see this article: http://technet.microsoft.com/en-us/exdeploy2010/default(EXCHG.150).aspx#Index

Q: to get started with a question can you confirm how the pricing will work for Project Online. The cost I can see is $58 a month. Do I also need $20 a month for the E3 plan or is this included in the $58. Do you also have confirmed UK pricing?
A: Project Online is an additional service to the Office 365 Enterprise plans. To see local pricing for UK, ensure your Office.com page is set to « United Kingdom- English » and click on « Compare your purchase options ». You can also contact your Microsoft representative.

Q: I am a really small business and would like (father and daughter). Have two accounts now and will upgrade her and me, but if add others, do I have to also upgrade them? Really do not need them to have Office. Is it all or nothing?
A:
I would recommend for you key employees who need Office 365 ProPlus (the Office 365 version of Word, Excel PowerPoint, Outlook etc.,) get Small Business Premium. For your other employees with lighter needs you could have them use just Office 365 Small Business which is cheaper and includes email, SkyDrive pro, sites, Lync, and the Office Web Apps but not the full Office apps aka Office 365 ProPlus.

Q: Where was project online?
A: For information about Project Online please see www.microsoft.com/project

Q: Which Office products are available in 365? Is Visio available? If not when will it be available?
A: You can compare the options here: http://office.microsoft.com/en-us/business/compare-office-for-business-plans-FX102918419.aspx

Q: Where can I find package pricing?
A: For all pricing go to Office.com and click on « Compare your purchase options »

Q: Are Lync conversations saved somewhere? Can this feature be disabled? Where are they saved?
A: Yes Lync conversations are saved as part of a users Exchange Online mailbox. Yes the Office 365 admin can disable saving of Lync conversations.

Q: Will Mac Office be included with O365?
A: Office 365 ProPlus allows users licensing rights of up to 5 PCs or Macs

Q: What’s it mean you get two logins when you move to O365? How do hybrid organizations get the second login (first one being their AD credentials)?
A: Hybrid deployments including Office 365 in the cloud and on premise Microsoft server deployments can have integrated identity with a variety of mechanisms including Microsoft Federated Identity Manager, Active Directory Federation Services or DirSync. More details are at these web pages: http://www.microsoft.com/en-us/server-cloud/forefront/identity-manager.aspx http://technet.microsoft.com/en-us/library/cc736690(v=WS.10).aspx

Q: When a user is deactivated from O365, what’s happen with the Excel, PowerPoint, Is it blocked?
A: Hi, I am assuming you’re asking about Office 365 ProPlus. When a user’s Office 365 ProPlus subscription is canceled, Office enters reduced-functionality mode (RFM or read-only mode). More info on this here: http://technet.microsoft.com/en-us/library/gg702619#BKMK_SKUComparison

Q: Is the old E3 the same as Pro Plus?
A: Office 365 ProPlus is included as a part of the Office 365 E3 suite. It allows users to have an always up-to-date client and licensing rights to up to 5 PCs or Macs.

Q: Will Office365 now be available in South Africa and Ecuador?
A: Yes. The New Office 365 is available in South Africa and Ecuador. Please refer to http://office.com

Q: When the older office 365 accounts will be upgraded?
A: We are actively upgrading existing Office 365 customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Is exchange in 365 based on exchange 2010 or 2013?
A: Yes. The New Office 365 that is released today is based on the Exchange 2013, SharePoint 2013 and Lync 2013 Server.

Q: I use SkyDrive for years, with 25 GB of space, what if I’ll start using SkyDrive Pro on same account? How much space will I have?
A: SkyDrive is a consumer service using a Microsoft account. SkyDrive Pro uses an organization ID which is an Office 365 account. Currently SkyDrive Pro and SkyDrive are completely separate services, one for consumers for free and one for businesses with more robust compliance, archiving, versioning, and ediscovery capabilities. SkyDrive Pro accounts have 7GBs of storage.

Q: When will E3 users be able to upgrade to Office 2013
A: Existing E3 customers will be upgraded. We are actively upgrading existing Office 365 customers now in a carefully planned way. More information about the service upgrade can be found here: http://community.office365.com/en-us/wikis/office_365_service_updates/office-365-service-upgrade-center-for-enterprise.aspx

Q: Once we made a deployment of a plan M, is possible to downgrade to a previous version (Small Business)?
A: Existing customers on the P1 version of Office 365 will be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. New Office 365 Small Business and Small Business Premium customers will also be able to upgrade to the Midsize Business SKU later this year. You can also call Microsoft support to enquire further about downgrade.

Q: Is reporting services available to integrate with SharePoint 2013 online?
A: SSRS is not yet available in Office 365.

Q: What features are not available for SharePoint in Office 365 versus on premise SharePoint 2013?
A: Please review the new service description here: http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj819267.aspx

Q: What do we do with users who install Office Pro Plus on a BYOD computer, then leave the firm?
A: When you deactivate/delete this user by removing their Office 365 ProPlus license their Office 365 ProPlus client will go into Reduced Functionality Mode within 30 days. Assuming you deleted user completely from Office 365 they would not be able to log into the service and access any content that is stored in your organizations Office 365 service.

Q: What kind of things can « external users » in SharePoint online do?
A: External users can edit with Office Web Apps, create new tasks in a site they are invited to, upload new docs, access lists they have permissions to, … they would not get a Personal Site, no SkyDrive Pro of their own, and cannot be an admin of a site.

Q: What is SkyDrive Pro size for government accounts?
A: G1-G4 users will get 7GB of SkyDrive Pro storage.

Office 365 – Pour partir dans les nuages, direction la rampe de lancement « OnRamp pour Office 365 »

26 février 2013

Arnaud Alcabez

Office365J’espère que vous serez du même avis que moi, migrer sa plateforme collaborative vers le Cloud Computing, et en particulier vers Microsoft Office 365 avec succès est avant tout une question de préparation. Il est vrai, je vous l’accorde, que si vos utilisateurs et votre direction voient généralement les services en ligne comme une simplification du système d’information, la mise en œuvre d’Office 365 et l’alignement du système d’information pour préparer la migration s’avère être à l’image d’un oignon que vous pelez : à chaque couche découverte, une nouvelle apparaît. Au point qu’elles finissent par vous piquer un peu les yeux, et que souvent, on finit par abandonner, perdu entre les DirSync, les ADFS, les certificats et le PowerShell.

Il y a quelques mois, j’avais publié un billet (http://bit.ly/IJf27z) sur les outils d’alignement et de mitigation du risque que proposait Microsoft pour aider les entreprises via leurs partenaires à migrer vers Office 365. L’outil était complet, mais sa mise en œuvre tellement compliquée que son utilisation en devenait même plus complexe que l’aide pour laquelle il était censé apporté une réponse : Accessible qu’aux partenaires, et non aux clients, utilisant des macros Excel et une base Access à installer séparément, et une ergonomie digne d’un développeur C++ de systèmes embarqués ;-). En bref, vouloir l’utiliser, c’était vraiment ne pas avoir le choix… Constatation navrante, surtout d’un éditeur dont le fond de commerce est désormais celui de commercialiser des services en ligne de qualité tels que Windows Azure, Office 365, Windows Intune ou Dynamic CRM Online.

onramp

Mais c’était sans compter sur la capacité de l’éditeur d’être capable de nous faire un reboot (je parle bien entendu au sens cinématographique et non informatique, mauvaises langues que vous êtes…).

Désormais accessible à tous les utilisateurs, sous la forme d’un service en ligne https://onramp.office365.com, l’outil reprend l’ensemble des fonctionnalités d’OAI-C d’une manière simple et épurée, et dans des codes visuels similaires à ceux du Nouvel Office 365. Cet outil accompagne pas à pas l’entreprise ou son partenaire à calculer l’alignement de l’infrastructure avec l’offre Office 365, et permet de négocier facilement la transformation de ses outils de collaboration vers un modèle online ou hybride.

Ecran

L’outil a été mis en ligne quelques jours avant la disponibilité de la nouvelle version d’Office 365, et peut donc être utilisé dès à présent afin d’évaluer l’opportunité et la charge nécessaire pour migrer sa plateforme collaborative vers le Cloud Computing. Si vous êtes un futur client d’Office 365, vous pourrez même partager les données structurées de l’outil avec les différents partenaires que vous solliciterez, afin que ces derniers puissent affiner leur proposition, ou vous aider à remplir les questions les plus complexes.

Une vidéo de présentation (en anglais uniquement) intitulée « OnRamp.Office 365 – Planning and simplifying your organizations sign-up process » a même été postée sur YouTube, qui vous permettra rapidement de prendre en main l’outil. Vous pouvez la consulter ici : http://bit.ly/ZFMLqp

Bref, la rampe est posée et le lancement d’Office 365 pour les entreprises est prévu le 27 février 2013. Vous pouvez d’ailleurs assister au lancement public ou le revoir à cet emplacement : http://bit.ly/ajF8Q1

Alors, 5… 4… 3… 2… 1… Bon voyage dans le cloud…

(pour Cloud Magazine, Février 2013)

Office 365 – L’actualité internationale quotidienne

23 février 2013

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoDepuis quelques mois, ayant désormais en charge pour la presse deux rubriques papiers sur Exchange, Office 365 et le Cloud Computing, avec 18 articles à rendre par an, Office 365 Undercover est devenu une plateforme de publication de mes propres parutions, un peu par manque de temps, je le reconnais. Pour autant, contrairement à certains de mes collègues, cross-posteurs, il m’est difficile de faire une sélection exhaustive et impartiale des articles les plus importants d’une part, et d’autre part, cela fait longtemps que j’ai décidé de ne plus répondre aux messages me demandant de faire la promotion de leurs produits ou de leurs services sur ce site.

Or, savoir ce qui se passe dans le monde d’Office 365 reste une mission importante, à la fois pour des raisons personnelles, comme celle de me tenir au courant de l’actualité, mais aussi parce que le volume d’information et le nombre de sources ne font qu’augmenter au fil des mois. Pour ce faire, vous trouverez une nouvelle rubrique sur la partie droite de ce blog, intitulée  » Office365 Undercover, What’s new, What’s hot? « . Il s’agit d’un journal en ligne dans le nuage, dont les titres sont réactualisés quotidiennement, et basés sur 25 sources d’information. Ainsi, en un clic, vous aurez une vision à 360° de ce qui se passe dans le monde sur Office 365.

Pour son lancement, j’ai choisi les 25 sources suivantes, sachant qu’en fonction des émetteurs, je ferais sans doute quelques réactualisations par la suite. J’ai également pris la liberté de n’afficher que des informations en langue anglaise. Les raisons sont qu’actuellement les articles en français sont peu nombreux, en volumétrie et en mise à jour, et que sélectionner les nouvelles dans toutes les langues donne un résultat très mitigé, où de l’anglais côtoie du japonais ou de l’espagnol…

En voici un aperçu:

Preview

Les 25 sources d’information que j’ai choisi sont les suivantes:

Pour Office 365 (14):

  • #Office365 (Twitter)
  • @Office365 (Twitter)
  • @Office365News (Twitter)
  • @Office365Rocks (Twitter)
  • @Office365Talk (Twitter)
  • @Office365france (Twitter)
  • Microsoft Office 365 Community (Flux RSS)
  • @TheCloudMouth (Twitter) Loryan Strant, MVP Office 365
  • Office 365 MVPs | modery.net (Flux RSS) René Modery, MVP Office 365
  • Office Blogs – Top Office 365 questions answered (Flux RSS)
  • Office365 Undercover (Flux RSS) Arnaud Alcabez, MVP Office 365
  • Benoit’s corner (Flux RSS) Benoît Hamet, MVP Office 365
  • Julienpeigne.com (Flux RSS) Julien Peigne, MVP Office 365
  • Cumulos (Flux RSS) Laurent Miltgen-Delinchamp MVP Office 365

Autres sources (11):

  • Exchange Team Blog (Flux RSS)
  • Windows PowerShell Blog (Flux RSS)
  • @SkyDrive (Twitter)
  • @Yammer (Twitter)
  • @Yammer_Tips (Twitter)
  • @MSCloud (Twitter)
  • @Microsoft (Twitter)
  • @SharePoint (Twitter)
  • @msftLync (Twitter)
  • @MSFTExchange (Twitter)
  • @Office (Twitter)

Transformez votre entreprise en entreprise Cloud-ready

19 février 2013

Arnaud Alcabez

Chapitre 1 : L’authentification des utilisateurs

CloudLockFaire évoluer son entreprise afin qu’elle soit alignée sur l’utilisation de services à consommer à la demande semble être inéluctable, quoique chaque entreprise soit libre de dérouler son calendrier, et de choisir les services qui lui sembleront les plus favorables à déplacer partiellement ou totalement vers le nuage (messagerie, fichiers, applications, etc.).

Toutefois, à moins de vouloir réaliser cette migration d’une façon digne du « big bang », et quelle que soit la nature du service que vous déplacerez dans le Cloud et quelle que soit la forme de contractualisation que vous choisirez (PaaS, IaaS, SaaS), vous aurez trois challenges à relever.

  • Mettre en œuvre une stratégie d’authentification unique de type WebSSO/LDAP. Mais entre SAML, OpenID, OAuth, que choisir ?
  • Adapter votre modèle de données de manière à pouvoir y connecter de nouvelles formes de services, en trois couches : DAL (Data Access Layer), BLL (Business Logic Layer), et IHM (Interface Homme-Machine ou Presentation Layer)
  • Déterminer le modèle de gestion de périphériques nomades le plus adapté à la stratégie de l’entreprise : BYOD (Bring Your Own Device), CYOD (Choose Your Own Device), ou COPE (Corporate Owned, Personally Enabled)

Concentrons-nous ce mois-ci sur le premier challenge : La stratégie d’authentification unique. Pour vos utilisateurs internes, la stratégie d’authentification unique pour consommer des services Internet ne pose généralement pas de grandes difficultés si vous disposez déjà d’Active Directory. L’implémentation d’ADFS (Active Directory Federation Services) devrait correctement couvrir la plupart des scénarios.

Par contre, dans la situation inverse, l’utilisation de services de fédération d’identité sur Internet pour des utilisateurs externes pose de nombreuses problématiques pour lesquelles ADFS n’est pas forcément la solution la plus adaptée.

L’identité : un mot pour désigner trois éléments différents

Sous l’appellation générique identité, on regroupe en fait trois éléments totalement différents :

  • L’authentification, le service qui identifie un utilisateur unique particulier (le « visiteur unique » traqué par les sites web).
  • L’identification, qui fait correspondre à ce visiteur unique des informations certifiées (« crédentiels ») qui diffèrent en fonction du service considéré (un service de santé fera correspondre le numéro de sécurité sociale et une banque le numéro de compte bancaire) et le caractérisent de manière unique.
  • Le profil, qui rassemble un ensemble d’éléments d’information (description, préférences, comportement,…) rattaché à un individu particulier.

L’authentification sert essentiellement aux sites web afin :

  • De réaliser le suivi d’audience.
  • De constituer des historiques des visites et comportement des utilisateurs à des fins d’analyse et d’optimisation marketing.
  • De conserver des informations réutilisables sur l’internaute (par exemple dernière page vue ou thématiques explorées dans le site).

Des mécanismes tels que les cookies ou le suivi des adresses IP ou des combinaisons de plusieurs de ces mécanismes remplissent ce rôle. Cela permet de reconnaître l’utilisateur sans le solliciter activement pour s’identifier. Par exemple, les sites à caractère érotique (où il est rare que l’on laisse son identité) mettent ainsi en œuvre des fonctions de personnalisation avancées sans identification.

Fig1-WebSSO

L’identification est à la base de la capacité à réaliser des transactions qui mettent en œuvre des notions de responsabilité, de cohérence des données, et de criticité des implications (e-commerce, transactions financières, accès à des informations personnelles ou confidentielles,…). L’identification possède une double face :

  • Pour le service tiers : avoir la certitude que l’utilisateur réalisant des transactions est bien celui qu’il affirme être.
  • Pour l’utilisateur final : avoir la certitude que son identité n’est pas utilisée à son insu que cela soit dans un service qu’il utilise ou bien dans un service dont il n’a pas connaissance.

Pour terminer, le profil est lié à l’ensemble des éléments explicites et implicites qui sont collectés, stockés et rendus exploitables (qui sont déjà importants et ne feront que croître). Cette problématique est certes liée à l’identité mais elle va au-delà avec d’autres notions comme le contrôle de la confidentialité, le droit d’accès et de rectification, la maîtrise de la diffusion / propagation des éléments de profil.

Pour l’authentification, les services sont nombreux : SAML, OpenID, et OAuth sont autant de protocoles d’authentification implémentés ou non par les fournisseurs d’identité Internet, tels que Google, Facebook Connect, Twitter, SalesForce, Live Connect de Microsoft et bien d’autres, et chaque possède ses spécificités. En conclusion, pas de choix, la meilleure stratégie consiste à choisir une technologie permettant de supporter l’ensemble de ces protocoles, afin d’être le plus ouvert possible en termes de connectivité. Par exemple, SharePoint 2013 supporte les méthodes d’authentification avec SAML ou OAuth.

Fig2-Capgemini-WebSSO-OpenAM

Pour l’identification, si certains de vos utilisateurs extérieurs apprécieront disposer de la possibilité d’utiliser leur identifiant et leur mot de passe Facebook, Google ou Twitter par exemple pour se connecter à vos ressources, les autres préfèreront disposer d’un compte et d’un mot de passe spécifique à vos sites, soit pour une notion de confiance avec vos services Web, soit pour une isolation des identités et des mots de passe associés pour renforcer la sécurité. Par exemple, un utilisateur pourrait choisir de n’utiliser que son compte et mot de passe Facebook pour se connecter à tous les services, y compris les vôtres, un autre pourrait choisir d’avoir un identifiant et un mot de passe unique pour tous vos services, mais différentié de ses autres accès sur Internet, et enfin, un dernier pourrait préférer avoir un compte et un mot de passe spécifique à un service donné (par exemple, un compte pour sa facturation, et un autre pour ses activités participatives).

Quoiqu’il en soit, stocker la base de données contenant des identités en interne d’individus que vous ne connaissez pas réellement, tels qu’une adresse email et un mot de passe associé, est une situation peu envisageable, surtout que contrairement à vos salariés, vos moyens d’action en termes de support ou de sécurité sont très limités. C’est pour cette raison que la plupart des entreprises choisiront que cet annuaire soit accessible à distance, soit via un infogéreur, soit au travers du Cloud Computing. La plupart des grands éditeurs ont d’ailleurs bien compris le marché qui s’ouvraient à eux de fournir des annuaires d’identité sous la forme de Software as a Service. Par exemple, Microsoft commercialise depuis peu WAAD (Windows Azure Active Directory), qui vient compléter la longue liste des sociétés proposant des services d’authentification et d’identité as a service.

Fig3-WebSSO-Architecture

Fig.3 Exemple d’architecture WebSSO

Enfin, il vous restera à structurer l’annuaire LDAP brut en autant de domaines que nécessaire, en fonction des applications et de la granularité de l’administration, de développer ou de configurer les formulaires tels que ceux concernant le provisionnement des comptes, la gestion des mots de passe, les règles de sécurité, les conditions d’utilisation, les mécanismes de modification et de suppression d’un compte utilisateur, et les connecteurs entre les fédérations d’identité avec lesquelles vous souhaiterez avoir une relation de confiance.

Quant à moi, je vous donne rendez-vous le mois prochain pour aborder les modèles de données…

Cloud IT Expert, Pour IT Pro Magazine, Mars 2013

Outlook Web App 2013, le chaînon manquant ?

17 janvier 2013

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoPrincipale innovation, Outlook Web App 2013 offre désormais un accès en mode déconnecté. Cette fonction, lorsqu’elle est activée par l’utilisateur, permet à ce dernier de disposer une copie locale de sa boîte aux lettres sous la forme d’un cache, à la condition d’utiliser l’un des navigateurs Internet supporté : Internet Explorer 10, Safari 5 ou Chrome 18.

Pour utiliser la fonction mode déconnecté à partir d’Outlook Web App 2013, il suffit d’aller dans les options, et de sélectionner la commande « Use mail offline », puis de confirmer que vous désirez bien que le contenu de votre boîte aux lettres soit stocké sur votre ordinateur.

OWA2013-Offline

Bien entendu, pour activer le mode déconnecté, vous devez être connecté à votre serveur Exchange 2013 pour que la synchronisation puisse être réalisée. Vous aurez également besoin de parcourir les différents dossiers et avoir lu récemment les messages que vous souhaitez conserver dans le fichier cache pour qu’ils soient synchronisés.

Notez que par défaut, seule la Boîte de réception est mise en cache. Si vous avez plusieurs ordinateurs, vous devrez également répéter l’opération sur chacun de ceux-ci, la mise en cache étant spécifique à l’ordinateur utilisé, et non à votre compte de messagerie.

OWA2013-Q1Lorsque vous activerez le mode déconnecté, vous serez sollicité par deux messages. Le premier message permettra de fixer les bonnes ACLs pour le dossier dans lequel seront stockées les informations mises en cache. Si vous répondez à la question par Oui, seul le compte utilisateur Windows dont vous vous servez lors de la mise en cache aura les permissions d’accès au dossier. Dans le cas contraire, les permissions d’accès ne seront pas particulièrement fixées pour le dossier, ce qui est le choix recommandé si d’autres utilisateurs se servent du même ordinateur.

OWA2013-Q2Le second message qui apparaîtra vous proposera d’enregistrer l’accès au mode déconnecté d’Outlook Web App 2013 en tant que Favori dans notre navigateur Internet afin que vous puissiez rapidement accéder à ce dernier lorsque vous êtes en mode déconnecté.

Lorsque vous serez sans connexion réseau, toutes les modifications que vous apporterez pendant ce temps ne seront appliquées que lorsque vous serez à nouveau connecté. Par exemple, les messages que vous avez envoyé depuis votre cache resteront dans la boîte d’envoi jusqu’à la prochaine connexion.

L’avantage qu’apporte le mode déconnecté est qu’en l’absence d’une connexion à votre serveur Exchange 2013 pour des raisons diverses, vous pourrez continuer à travailler avec votre messagerie.

Les commandes restant actives lorsque vous êtes en mode déconnecté sont les suivantes :

TableauToutefois, le mode hors connexion d’Outlook Web App 2013 possède certaines limites qu’il vous faut connaître :

Par exemple, Outlook Web App 2013, lorsqu’il est utilisé en mode déconnecté, ne peut vous montrer que les données que vous avez synchronisées et qui se trouvent dans le cache. Si vous essayez d’ouvrir un message synchronisé dans une nouvelle fenêtre, celui-ci ne sera pas affiché.

OWA2012-M1

Figure 3a. Message affiché mis en cache sur l’interface Outlook Web App 2013 dans un dossier synchronisé

OWA2012-M2

Figure 3b. Message d’erreur apparaissant en tenant d’ouvrir le message dans une fenêtre séparée

Seuls les dossiers Boîte de réception, Brouillons, et les dossiers spécifiques que vous avez créés peuvent être synchronisés. Les dossiers archivés, les dossiers publics, les tâches, et les favoris ne sont pas disponibles. De plus, il n’est pas possible lorsque vous êtes en mode déconnecté de pouvoir filtrer les dossiers, mais vous avez la possibilité d’afficher les messages triés par conversation ou par date.

En résumé, les principales limitations du mode déconnecté sont les suivantes :

  • Seuls les dossiers que vous avez visités durant les 7 derniers jours seront synchronisés. Pour chaque dossier, seuls les trois derniers jours de contenu ou les derniers 150 messages sont synchronisés,
  • Les pièces-jointes ne sont pas accessibles,
  • Tous les contacts sont synchronisés, ainsi que Les propriétés des contacts auxquels vous avez envoyé un message récemment. L’auto-remplissage est également actif pour les messages crées lorsque vous êtes en mode déconnecté,
  • Pour le calendrier, seul le mois précédent ainsi que l’ensemble des éléments de l’année à venir sont en cache. Si vous êtes en mode déconnecté depuis un grand moment, les rappels de calendrier cesseront de fonctionner jusqu’à ce que vous soyez de nouveau en ligne,
  • Seul votre calendrier personnel est mis en cache. Les calendriers multiples ne sont pas accessibles.

Afin de protéger les données du cache pour Outlook Web App 2013, lors de la synchronisation, les données sont stockées une base locale sur votre ordinateur. L’emplacement de la base varie selon la nature du navigateur Internet. Pour Internet Explorer 10 et pour Chrome, les données du cache Outlook Web App 2013 sont stockées à ces emplacements :

IE10 %systemdrive%\Users\%username%\Local\Microsoft\Internet Explorer\IndexedDB
Chrome %systemdrive%\Users\%username%\AppData\Local\Google\Chrome\UserData\Default\databases

Les données stockées sont accessibles sur la base du compte utilisateur Windows avec lequel vous avez réalisé la synchronisation. Elles ne sont pas cryptées spécifiquement. Pour améliorer la sécurité des données dans le cas où vous utiliseriez le mode déconnecté, il est recommandé d’utiliser un outil de chiffrement de disque local, comme par exemple Bitlocker.

Contrôle de l’utilisation du mode déconnecté par l’entreprise

Par défaut, et si l’administrateur ne fait aucun paramétrage particulier, tous les utilisateurs de l’organisation seront en mesure de configurer Outlook Web App 2013 pour une utilisation en mode déconnecté. Toutefois, il est possible pour l’administrateur d’appliquer une politique de sécurité ou d’interdire cette fonctionnalité au travers d’un jeu de commande PowerShell :

Pour configurer une politique de sécurité à propos de l’accès hors connexion pour Outlook Web App 2013 :

Set-OwaMailboxPolicy-AllowOfflineOn [NoComputers | | AllComputers PrivateComputers]

Pour autoriser ou interdire l’accès en mode déconnecté au travers d’Outlook Web App 2013:

Set-OwaVirtualDirectory-AllowOfflineOn [NoComputers | | AllComputers PrivateComputers]

OWA2013-PowershellFig.4. Aide sur les commandes PowerShell. Notez que l’aide en ligne contient une erreur sur le support de Safari 4 pour le mode déconnecté. De même, certains documents sur Internet indiquent d’un support du mode déconnecté à partir de Chrome 16. Pour connaître la liste des navigateurs Internet supportant le mode déconnecté, vous pouvez vous référer à l’adresse suivante : http://technet.microsoft.com/en-us/library/jj150522(v=exchg.150)

Le mode déconnecté d’Outlook Web App 2013, Comment ça marche techniquement ?

Comme précédemment indiqué, la base de données locale du navigateur stocke une partie du contenu de la boîte aux lettres Exchange 2013. Dans Internet Explorer, cette base de données est une base de données IndexedDB HTML5. Dans les navigateurs Safari et Chrome, il s’agit d’une base de données WebSQL. Le navigateur (pas Outlook Web App 2013) décide l’endroit où les données sont stockées, définit les quotas et le mode d’élimination des données en fonction de leur âge. Il est donc impossible de fixer un dossier spécifique pour les utilisateurs afin de forcer la création de la base de données locale à un emplacement choisi par l’administrateur.

Lorsqu’Outlook Web App 2013 est configuré en vue de son utilisation hors connexion, un processus commence à copier localement toutes les données Outlook Web App 2013 nécessaires. Sur un réseau à haut débit, ce processus ne prend pas plus de deux minutes. Une fois la mise hors connexion configurée, le processus s’exécute à chaque utilisation d’Outlook Web App 2013, et veille à ce que toute modification apportée côté serveur soit reportée dans la base de données locale.

  • Lorsqu’Outlook Web App 2013 est configuré pour une utilisation hors connexion
  • Au démarrage d’Outlook Web App 2013 (après qu’il a été configuré pour une utilisation hors connexion)
  • Pendant l’utilisation d’Outlook Web App 2013, à chaque modification apportée dans la boîte aux lettres Exchange 2013

Ce processus se répète dans la boîte aux lettres Exchange 2013, en obtenant et écrivant les mises à jour dans la base de données locale du navigateur dans l’ordre suivant :

  1. Les données nécessaires à la mise à jour de la liste de messages actuellement affichée dans Outlook Web App 2013
  2. Les notifications de rappel de calendrier
  3. La liste de boîte de réception la plus récente
  4. La liste de messages la plus récente du reste des dossiers pris en charge hors connexion
  5. Les mises à jour des contacts
  6. Les mises à jour du calendrier
  7. Le contenu des messages dans la liste actuelle
  8. Le contenu de messages dans la boîte de réception
  9. Le contenu des messages dans le reste des dossiers pris en charge hors connexion
  10. Les images en ligne dans tout message stocké localement
  11. Chaque élément de la liste ci-dessus s’appelle un module de synchronisation

La quantité d’espace de stockage qu’Outlook Web App 2013 utilise hors connexion est limitée par le quota de base de données du navigateur. Si le processus atteint le quota du navigateur pendant la copie de données, il s’interrompt et l’algorithme d’interruption s’exécute sur les modules ci-dessus en sens inverse, les supprimant de la base de données locale jusqu’à ce qu’elle se trouve à nouveau dans les limites de taille définies.

OWA2013-Schema1Figure 5. Modèle de stockage hors connexion

Que se passe-t-il lorsqu’Outlook Web App 2013 passe en mode hors connexion ?

Si la connexion réseau échoue ou est désactivée pendant qu’Outlook Web App 2013 est en cours d’utilisation, les utilisateurs peuvent continuer à travailler normalement. De même, un utilisateur peut commencer à utiliser Outlook Web App 2013 hors connexion, en avion ou dans un café dépourvu de Wifi par exemple, et l’utiliser normalement.

Outlook Web App 2013 apparaîtra sans exiger de connexion. Le meilleur moyen d’accéder à Outlook Web App 2013 hors connexion est d’utiliser un favori ou un signet. La seule indication que l’application fonctionne hors connexion est un horodatage dans le coin inférieur de la fenêtre de messagerie Outlook Web App 2013 indiquant l’heure de la dernière mise à jour d’Outlook Web App.

Les autres différences entre Outlook Web App 2013 en ligne ou hors connexion se vérifieront par l’absence de fonctionnalités non prises en charge hors connexion. Par exemple, « Create a rule… » que vous obtenez en cliquant avec le bouton droit dans un message, affichera le même message d’erreur que celui qui apparaîtrait si Outlook Web App 2013 n’était pas configuré en vue d’une utilisation hors connexion.

Lorsqu’une une opération prise en charge est effectuée hors connexion (supprimer un message, par exemple), la séquence d’événements suivante s’ensuit en quelques millisecondes :

  • La suppression est appliquée à la vue, qui est cachée en mémoire. Le message disparaît immédiatement
  • La suppression est appliquée au message dans la base de données locale, de sorte que même si vous restez hors connexion sur plusieurs sessions Outlook Web App 2013, l’élément apparaît supprimé dans Outlook Web App 2013
  • L’action de suppression est écrite dans une file d’attente dont la lecture est reprise dès que la connexion au serveur est rétablie. Toute activité de création/mise à jour/suppression hors connexion est stockée dans cette file d’attente, qui est conservée sous forme de tableau dans la base de données web locale. Outlook Web App 2013 reprend la lecture de cette activité sur le serveur lors du rétablissement de la connexion d’Outlook Web App 2013

OWA2013-Schema2Figure 6. Action hors connexion et modèle de synchronisation des données

Outlook Web App 2013 détermine l’état de connectivité du réseau en fonction de la réponse de chaque demande web envoyée au serveur Exchange 2013. Dès que la connectivité réseau est détectée, Outlook Web App 2013 reprend la lecture de la file d’attente des activités hors connexion sur le serveur, de sorte que tous les clients reflètent désormais tout le travail que vous avez effectué hors connexion. Lorsque la file d’attente a été relue et que le serveur est à jour, le processus de copie des modifications ou des nouveaux messages entre le serveur et la base de données Outlook Web App 2013 locale commence.

Pour stocker les messages qui ont été créés hors connexion, Outlook Web App 2013 crée un dossier Boîte d’envoi dans l’arborescence. Cette boîte d’envoi est locale sur l’ordinateur que vous utilisez. Les utilisateurs peuvent ouvrir et modifier les messages depuis le dossier Boîte d’envoi, auquel cas ils deviennent des brouillons et sont déplacés vers le dossier Brouillons jusqu’à ce que les commandes Envoyer ou Enregistrer soient sélectionnées. Les messages qui sont créés et envoyés hors connexion demeurent sur le client tant qu’Outlook Web App 2013 n’est pas ouvert et connecté à Exchange 2013.

Outlook Web App 2013 en mode déconnecté, les premiers retours

Présente depuis longtemps dans Google Gmail, c’est une fonctionnalité qui était très attendue pour Outlook Web App. Utilisée depuis une tablette Windows 8 ou Windows RT, elle s’avère très pratique et peu consommatrice de ressources, notamment lorsque on est amené à se déplacer fréquemment et être sujet à des interruptions de réseaux (comme dans une salle de conférence lorsque le Wifi est trop sollicité ou dans un avion). Sur Windows RT, je la qualifierai d’indispensable, à partir du moment où dans cette version, il n’est pas possible d’installer Outlook 2013.

Dans les premières utilisations, on peut regretter que l’information indiquant si on travaille en mode connecté ou déconnecté ne soit pas mieux présentée, surtout lorsqu’on travaille depuis Internet Explorer 10 en mode ModernUI, ce qui donne lieu à certaines expériences négatives de la part d’un petit nombre d’utilisateurs notamment en ce qui concerne leur compréhension des éléments qui sont synchronisés et ceux qui ne le sont pas. C’est un élément à prendre en compte lors de la gestion du changement vers Exchange Server 2013 si vous êtes amenés à concevoir une documentation pour vos utilisateurs lors de la migration vers Outlook Web App 2013.

On peut aussi être surpris par le fait que Microsoft a choisi deux formats de bases de données HTML5,  un pour son navigateur (IndexedDB), et un pour les autres navigateurs (WebSQL). Microsoft argumente ce choix par le fait que tous les navigateurs ne disposent pas de l’implémentation IDB HMTL5 ou ne souhaitent pas l’implémenter (voir : https://sites.google.com/a/chromium.org/dev/developers/web-platform-status/).

Enfin, de nombreux paramètres restent « en dur », notamment sur le nombre de messages synchronisés, les pièces-jointes ou la qualification des messages qui sont synchronisés ou non. Sans doute Microsoft gagnera-t-il a améliorer dans une future version ces éléments pour permettre aux utilisateurs, sinon aux administrateurs comment paramétrer au mieux Outlook Web App 2013 en fonction du besoin de l’utilisateur et de son contexte.

Outlook Web App 2013 et son mode déconnecté est donc le chaînon manquant entre OWA et Outlook et repose la question : « Avez-vous encore besoin d’Outlook sur votre poste de travail ? ». Chacun aura de quoi en discuter à l’occasion des Microsoft TechDays 2013, où vous aurez le plaisir de nous retrouver.

Pour IT Pro Magazine, Février 2013.

Stratégies – Il y a 10 ans naissait Exchange Magazine

22 décembre 2012

Arnaud Alcabez

Office-2013-LogoIl y a dix ans, nous n’étions alors que 171 millions connectés à Internet et sans Facebook. Lotus Notes était la solution leader sur le marché des messageries professionnelles avec 46%, suivi de Microsoft 44,6%. C’était l’époque où une base de données de l’édition standard était limitée à 16 giga-octets, et où seuls 256 Mo de RAM suffisaient pour installer le logiciel (http://bit.ly/T1Rbly). C’était un an avant que Google ne commercialise Gmail…

Il y a dix ans, en novembre 2003, les éditions IT Media lançaient un nouveau bimestriel, Exchange Magazine.

Pour les participants au programme d’adoption d’Exchange 2003 Server, nous avons senti dès les premières présentations que cette édition allait rencontrer un certain succès : Intégration avec la suite Office 2003 et le mode déconnecté pour Outlook 2003, une version Web et Mobile pour les nomades, et l’apparition du mode HTTPS pour une connexion sans VPN. D’ailleurs, dès l’année suivante, Microsoft Exchange Server dépasserait Lotus Notes en termes de plateformes installées.

Moins de 10 ans après que quelques français aient reçu le message ci-dessous, et sur l’initiative du chef de produit Exchange de l’époque, Patrick Duboys, en quelques mois, nous avions un magazine dédié sur Exchange en France, une communauté de passionnés connectés entre eux, et un groupe utilisateur.

Objet: Microsoft Exchange: naming and delivery dates
Date: vendredi 17 juin 1994 13:25
From:  MS-Mail and Exchange Team
================
Product Name:
================
The upcoming Information Exchange Conference (June 20-23) will give all of our key decision making audiences:  network administrators, the ISV community, and business executives an overview of our workgroup product direction over the next 12 to 18 months. At the conference and event, We will announce the name:
      "Microsoft Exchange Server"
or "Exchange" for short. At the IEC we will also demonstrate the contents of its current technical test release.
Product Delivery Dates:
=======================
Given this public disclosure, we feel it is important to clarify our progress in terms of product delivery.
     NON-NDA position:
      ----------------------
The public position is that we will ship full-featured, pilotable beta before the end of the year to help customers plan their deployment.
     NDA position:
     ----------------------
The current test release is on track for release this week to the current "TR2" set of customers. Our plan is to broaden the number of accounts with access to the code with a full-featured pilotable beta, suitable for evaluation, before the end of the year. Customer feedback will determine when the product will become generally available.  We expect based on current progress and past projects that this means an expected final delivery in the first half of '95.
Our conclusion in looking at this category, based on customer needs, is that the next major advancement in messaging requires a highly reliable client/server system.  To that end, reliability and deployablility are critical to success and determine the final release schedule.
Mail/Exchange Team.

Exchange, une histoire compliquée qui méritait bien son magazine !

L’appétit de Microsoft pour les applications de messagerie remonte à 1991. C’est la date à laquelle Microsoft acquiert une petite entreprise canadienne de Vancouver du nom de Consumers Software pour l’application Network Courier e-mail sur la base de laquelle l’éditeur commercialisera ses premiers produits. Microsoft revendra la technologie quelques temps après à une entreprise appelée StarNine dont on trouve encore quelques traces dans la base du support technique de Microsoft (http://bit.ly/TVUbhG).

Sortiront successivement les éditions suivantes :

tableau

Chaque version de Microsoft Exchange a su apporter son lot d’innovations. Bien souvent critiquées au moment où elles sont lancées, elles finissent par être non seulement tout à fait justifiées, mais elles servent également de modèle pour les autres applications de l’éditeur. Première application a être portée par Active Directory, c’est aussi la première a avoir imposé PowerShell comme interface automatisée de traitement, la première a avoir pris le risque de n’être disponible qu’en version 64 bits, et l’une des premières applications professionnelles a être disponible dans le nuage.

Certes, chaque nouvelle édition sert également à tester des services qui ne seront pas conservés dans les versions suivantes. Par exemple, les SCR, LCR, CCR et SCC (http://bit.ly/U79qYH) d’Exchange 2007 n’auront existé que le temps d’une version, et auront été à l’origine de bien nombreux articles. Ce fût aussi le cas avec Exchange 2000, avec les Exchange 2000 Server Chat Service et Microsoft Exchange 2000 Conferencing Server qui auront été les ancêtres de Microsoft Office Communications Server.

N’oublions pas que Microsoft Exchange a été conçu alors que l’Internet n’était qu’une bizarrerie d’étudiants et de chercheurs universitaires. Bâti sur un protocole de transport X.400 (http://bit.ly/9zpA9C), une identification des utilisateurs basée sur la norme X.500, il a évolué vers des protocoles « tout Internet », tels que HTTP, SMTP et LDAP.

Ces protocoles d’ailleurs n’ont pas totalement disparus d’Exchange, y compris dans la version 2013. Oui, oui, vous avez bien lu : D’une certaine manière, Exchange 2013 est toujours compatible avec des messageries telles qu’Exchange 4.0, MSMail ou Cc:Mail comme l’explique la fiche de la base Technet http://bit.ly/RzP2R3. On ne sait jamais… Sans doute est-ce prévu dans le cas où vous retrouveriez quelques utilisateurs coincés dans une faille spatio-temporelle ?

Exchange a su également s’approprier les tendances générationnelles de son époque, comme le protocole NNTP (Network News Transfer Protocol) ou le protocole IRC (Internet Relay Chat), et les a retiré dès que ces fonctions ont été portées par d’autres produits : Tahoe (SharePoint) et Greenwich (OCS).

Enfin, certaines technologies ont la dent dure. J’en citerai deux comme exemples : Les dossiers publics et les FE/BE (Front-end et Back-end).

Pour une fonctionnalité qui avait été condamnée à mort lors de la sortie d’Exchange Server 2007, les dossiers publics reviennent plutôt en forme. Jusqu’à la sortie d’Exchange 2013, Microsoft déconseillait d’avoir recours à cette technologie et encourageait les utilisateurs à migrer vers SharePoint. Retournement de situation en 2013, puisque les dossiers publics de Microsoft Exchange 2013 ont été améliorés afin de bénéficier des technologies de haute disponibilité et de stockage existantes de la base de données de boîtes aux lettres. En clair, cela signifie que les dossiers publics sont gérés comme n’importe quelle banque d’information privée, et peuvent faire partie d’un DAG (Database Availability Group). Si cela ne change rien du point de vue de l’utilisateur, quelques modifications sont à prévoir pour les administrateurs, au sens où la réplication et la base active demandera de revoir quelque peu votre organisation. Il semble toutefois que cette décision soit assez récente, car les dossiers publics ne seront pas accessibles depuis Outlook Web App ni par Outlook 2013 dans un premier temps (http://bit.ly/WiGi3c)

Avec Exchange 2013, Microsoft a souhaité simplifier les rôles serveurs qu’il avait introduits avec Exchange 2007. Souhait complètement exaucé puisque l’architecture a été tellement simplifiée que nous voici revenus à une architecture frontale (Front-end) et dorsale (Back-end). J’emprunterai le titre humoristique d’un de mes collègues bloggeur anglo-saxon : « Microsoft Exchange goes back to the future with server roles ».

La boucle est bouclée : En 2003, nous écrivions des articles sur les architectures FE/BE et sur les dossiers publics… en 2013, nous écrirons des articles sur les architectures FE/BE et sur les dossiers publics. Vous voyez, on avance bien, non ?

Que sera Exchange dans dix ans ?

C’est une bonne question. Qui sait ? Exchange s’adapte toujours aux événements conjoncturels : Aujourd’hui, les tablettes tactiles, l’ultra socialisation des utilisateurs. La version 2013 en est la preuve, pour ceux qui ont déjà joué avec Outlook Web App 2013.

Le marché de la messagerie électronique continue à grossir. Le groupe Radicati estime que nous sommes un peu plus de 2,1 milliards d’utilisateurs professionnels et particuliers à nous servir d’une boîte aux lettres électronique, et selon leur projection, nous serons 2,7 milliards dans quatre ans (Source : http://bit.ly/TrxdAp). Le trafic mondial quant à lui est estimé aujourd’hui à 144 milliards de messages électroniques par jour (dont 89 milliards émis par les entreprises) et devrait atteindre 192 milliards messages/jour en 2016. Donc, si la crise existe, ce n’est certes pas en ce qui concerne la messagerie électronique asynchrone. A voir ces chiffres, il semblerait même que le volume de correspondances échangées via les messageries instantanées ou les réseaux sociaux soient sans impact majeur sur la croissance du volume de messages électroniques traditionnels.

La tendance la plus importance en entreprise semble être la croissance rapide des interfaces clients web (+13% de croissance – de 629 millions en 2012, nous passerions à 1 milliard à la fin de 2016), sans doute lié à l’accélération de l’adoption du cloud computing pour la messagerie par les entreprises.

Mais est-ce qu’à l’intérieur de l’entreprise il en sera de même ? Selon Thierry Breton, les salariés usent de 16 heures par semaine pour simplement regarder leurs mails dont, au final, seulement 15% sont utiles. La SSII va supprimer l’e-mail en interne pour le remplacer par un réseau social d’entreprise sur la base de la solution BlueKiwi, rachetée il y a quelques temps par Atos. Le RSE d’Atos va être progressivement déployé dans l’entreprise pour concrétiser le programme « zero email » d’ici 2014. Des premiers tests ont eu lieu en août dernier avec un déploiement effectif à partir d’octobre 2012 sur certaines filiales de la SSII.

Quoiqu’il en soit, ces dix années à écrire sur Exchange ont été extraordinaires au travers d’Exchange Magazine, et désormais IT Pro Magazine. Mais cela n’aurait pas pu être possible sans vous, et je tenais à vous associer et vous remercier chaleureusement, que vous découvriez ce magazine aujourd’hui ou que vous soyez un fidèle lecteur depuis des années.

Ca y est ! Je suis prêt pour dix nouvelles années. Et vous ?

Pour IT Pro Magazine, Janvier 2013