Aller au contenu principal

Stratégie – Le monde au bout des doigts

26 décembre 2013

Arnaud Alcabez

Si Dieu a fait l’homme à son image, Il ne l’a toutefois pas doté des mêmes capacités, fort heureusement, car cela fait longtemps que nous aurions déjà pulvérisé notre planète.

Néanmoins, l’homme n’a de cesse de contrôler son environnement, quitte à inventer les outils les plus extraordinaires pour pallier à ses défauts et ses handicaps naturels. Ainsi, créer le feu ou obtenir de la lumière sur commande, voler comme un oiseau, plonger à des profondeurs où la pression nous écraserait comme une vulgaire canette de soda en aluminium, remplacer des parties de notre corps endommagé par des prothèses, ou partir dans l’espace font partie de notre quotidien ou presque*. (*http://fr.wikipedia.org/wiki/Tourisme_spatial)

Télépathie, télékinésie, don d’ubiquité, et omniscience sont des capacités que nous possèderons dès demain. L’omnipotence quant à elle sera toutefois encore limitée quelques années avant que tous les objets de notre environnement disposent d’un identifiant unique, comme une adresse IP ou un tag ID NFC.

Vous trouverez un bon exemple de vos futures aptitudes télékinésiques en découvrant cette petite vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=oWu9TFJjHaM

On peut donc recomposer notre environnement informatique de demain en bulles, de celle de proximité immédiate (quelques centimètres) à celle la plus distante pouvant être située à plusieurs dizaines de milliers de kilomètres, pour définir une nouvelle vision du système numérique avec lequel nous interagirons.

Le Monde au bout des doigts

De bas en haut dans le sens des aiguilles d’une montre: Lecteur NFC pour le paiement sans contact, Renault Twizy, Google Glass, bracelets Thalmic Myo, Parrot AR Drone, kit Nike+iPod, Smart textiles, pouvant être biométriques, à traitement médical ou simplement changer de couleur en fonction de l’environnement. Toutes les technologies représentées ici sont soit déjà disponibles, soit le seront d’ici quelques mois.

La bulle de proximité immédiate et confidentielle demande la présence physique, sans toutefois nécessiter de contact avec l’objet. C’est par exemple le cas pour le paiement de proximité, verrouiller ou déverrouiller les portières de votre véhicule ou le démarrer. La technologie la plus adaptée étant le NFC (Near Field Communication ou en français Communication en champ proche). http://fr.wikipedia.org/wiki/Communication_en_champ_proche

La bulle personnelle correspond à un périmètre limité de quelques mètres, c’est-à-dire dans un espace dans lequel peut encore porter votre regard. Ponctuellement, vous pouvez être amené à accepter un nombre restreint et connu d’objets connectés de tiers à condition d’être mutuellement approuvés. La technologie la plus adaptée étant le Bluetooth, utilisé pour les Google Glass, les bracelets Myo, et d’autres dispositifs qui vous sont proches et situés à une dizaine de mètres maximum. http://fr.wikipedia.org/wiki/Bluetooth

La bulle personnelle augmentée ou de partage domestique, soit un périmètre d’une cinquantaine de mètres, qui permet de communiquer avec des dispositifs hors de votre champ de vision, comme un drone AR Parrot, une imprimante, les éléments de sécurité de votre maison, ou votre routeur Internet. La technologie la plus adaptée étant le Wifi. http://fr.wikipedia.org/wiki/Wifi

Le smartphone devenu un hub intelligent pour la communication entre les dispositifs connectés des différentes bulles et également utilisé comme client d’accès à Internet. Doté de 4 Go à 64 Go RAM, de 1 à 4 cœurs processeurs, il permet un traitement rapide des données, mais limité en termes de puissance de calcul et de stockage.

Le Cloud Computing, lorsque la puissance du smartphone n’est pas suffisante permet de faire appel un traitement massif, non limité en puissance que ce soit en RAM, en cœurs processeurs ou en I/O, ou impliquant un nombre de composants ou d’individus multiples, tels la Business Intelligence, la cartographie, les échanges entre utilisateurs distants, l’accès au stockage, le traitement du signal, qu’il soit audio ou vidéo.

L’environnement étendu, enfin, se situant au-delà de notre sphère personnelle, à l’autre extrémité du réseau Internet. Il nous permet de communiquer sur l’ensemble des nœuds du réseau pour joindre les objets communicants et interagir avec eux quelle que soit leur position sur le globe.

Demain, donc, animer les objets par notre simple présence, les piloter d’un geste de la main, communiquer avec n’importe quelle personne ou groupe de personnes en simultané sur la planète, tout en ayant un accès immédiat à la connaissance à la simple présence dans un lieu ou d’un regard sur un objet, deviendront si évidents que les générations futures se demanderont comme nous avons fait pour (sur)vivre sans jusqu’alors.

IT Pro Magazine, Juin 2013

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :