Aller au contenu principal

Stratégies – Le cloud au service de Sa Majesté

3 octobre 2012

Arnaud Alcabez

Ce mois, j’avais décidé de commenter le « Cloud à la française », mais il suffit d’aller voir le contenu de leurs sites ou leurs pages Facebook respectives (ici et ici) pour se rendre compte que… Ah non, j’l’ai déjà dit le mois dernier… Je me répète.

Le 2 octobre 2012, la conférence de presse organisée par Cloudwatt et dont l’introduction a été conduite par Mme la Ministre déléguée et chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique n’a pas vraiment convaincu les journalistes qui y étaient invités. Malgré les (très grandes ?) ambitions affichées dans la presse, aucune feuille de route concrète n’a été encore présentée. Cette stratégie de communication balbutiante semble au moins avoir réussi un objectif : Celui de provoquer une certaine colère des opérateurs de services existants, qui voient en Numergy et en Cloudwatt une concurrence déloyale.

En attendant que cela avance en France, je vous propose ce mois de découvrir que nos voisins anglais ont quelques longueurs d’avance, avec CloudStore. Lancé le 19 février 2012, le CloudStore est un magasin applicatif soutenu financièrement par le gouvernement britannique. Ce service en ligne est issu de l’offre de services G-Cloud destinée à ses administrations, et recense à ce jour plus de 257 sociétés fournissant plus de 1.700 applications et services en ligne (PaaS, IaaS, SaaS et prestations de conseils). Plus de la moitié des entreprises référencées sont des PME.

CloudStore est un magasin d’applications, validées et sécurisées, hébergées sur G-Cloud. Il a été développé sur la base de Microsoft Windows Azure par la société SolidSoft et se trouve hébergé sur les centres de données de la société Memset. La sécurité en a été confiée à SCC, au travers d’appels d’offres clairs et objectifs. Il y a bien entendu des positions parfois divergentes, il suffit d’aller voir le blog de Kate Craig-Wood, co-fondatrice de Memset pour s’en rendre compte, mais elles sont souvent réglées par le pragmatisme et la cohésion si caractéristiques de nos voisins d’Outre-Manche.

CloudStore a déjà eu un résultat très positif pour ses investisseurs. En remettant à plat les accords passés avec les grandes sociétés de services historiques avec lesquelles travaillaient les entreprises du secteur public, de nombreux prestataires ont dû réajuster leurs offres de services pour être référencées dans le catalogue CloudStore.

Certes, contrairement à la prise de conscience de notre gouvernement, le projet G-Cloud n’a pas démarré hier, et de nombreux documents ont été mis à la disposition du public pour plus de transparence. Par exemple, les livrables de la phase 2 (déroulée entre octobre 2009 et avril 2010) peuvent être téléchargés sur Internet. En janvier 2012, le CloudStore est entré en phase beta, et le gouvernement a passé un contrat de plus de 500 millions de livres sterling avec 30 fournisseurs pour le matériel et les logiciels pour le soutenir et l’opérer pendant deux ans, avec une option d’extension pour un an supplémentaire.

  1. G-Cloud Vision
  2. G-Cloud Commercial Strategy
  3. G-Cloud Strategic Outline Business Case
  4. G-Cloud Implementation Strategy
  5. G-Cloud Information Assurance Report
  6. G-Cloud Service Management, Organisational Structure and Governance
  7. G-Cloud Service Specification
  8. G-Cloud Technical Architecture
  9. G-Cloud Founding Principles

Pour IT Pro, Octobre 2012

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :