Aller au contenu principal

Anticiper les crimes avant qu’ils ne se produisent. Minority report ? Non, F.A.S.T.

25 juin 2012

Arnaud Alcabez

Après SPOT (Screening of Passengers by Observational Techniques), un protocole pour repérer les personnes à risques employé par le DHS, la version informatique FAST (Future Attribute Screening Technology) rend pas si futuriste que ça la division Precrime de Minority Report. FAST a comme objectif de mesurer à distance les caractéristiques biométriques et comportementales d’individus scannés afin d’identifier les individus allant commettre un crime avant qu’ils ne le réalisent.

Le communicateur et la tablette tactile de Star Trek ont fini par devenir des réalités de notre quoditien, alors pourquoi pas FAST, basée une fiction d’un futur en 2054 (date à laquelle se situe l’action dans le film Minority Report).

Dans la réalité des Etats-Unis d’aujourd’hui, d’abord intitulé Project Hostile Intent  (Intention hostile), ce programme, directement motivé par les attentats du 11 septembre 2001, a finalement été baptisé Future Attribute Screening Technology (FAST) Project. De la novlangue qui peut se traduire par “Technologie de surveillance des attributs futurs”. Et, comme vient de le révéler Nature, FAST a effectué sa première phase de tests grandeur nature, c’est-à-dire non plus sur des volontaires informés, mais sur le grand public qui ignorait ce qui se passait, quelque part dans le nord-est des Etats-Unis.

Lien: www.dhs.gov/files/programs/gc_1218480185439.shtm

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :