Aller au contenu principal

Smart objects connectés, un retour gagnant ?

17 juin 2012

Arnaud Alcabez

L’idée semble faire son chemin, et surtout désormais qu’une bonne partie des foyers français disposent d’un accès Internet et d’un réseau Wi-Fi particuliers. Le premier type de Smart objects qui risque d’apparaître dans nos domiciles sont les « Fridge Magnets ». Ces derniers se collent sur votre réfrigérateur pour commander de manière simple et ludique certains services à la personne.

En ce qui concerne leur modèle économique, ces objets sont généralement financés par le marketing de l’entreprise, et permettent de fidéliser leur clientèle, de faire le buzz, de se distinguer de la concurrence, et d’une certaine manière, augmenter leurs ventes.

Un premier exemple de Smart objects est l’initiative lancée par la société TBWA/RAAD Dubai’s pour un restaurant de pizza, situé à Dubaï. Le « VIP Fridge Magnet » est proposé à leurs clients les plus fidèles (et donc enregistrés sur leur site). Ce magnet se pose sur le réfrigérateur et s’active en cas de besoin urgent… de pizza. D’un design recherché, ressemblant à un carton de pizza, le magnet s’ouvre pour accéder au bouton rouge situé à l’intérieur, ce qui permet de passer la commande. Les films promotionnels sont accessibles ici http://youtu.be/-5AzeVa6EQA et ici http://www.redtomato.biz/magnet/.

On pourrait croire que ce type d’objet s’adresse à un monde très très lointain du nôtre, mais il semble que ce ne soit pas l’avis de la société Evian, qui travaille avec le publiciste BETC Paris sur un concept similaire « Evian Smart Drop Project », connecté à leur site de livraison en ligne « Evian chez vous », que vous pourrez découvrir ici http://creativity-online.com/work/evian-smartdrop/28032.


Même si ce sont des concepts produits, l’un surfant sur la livraison de plats chauds, et l’autre sur le poids et la périodicité, il suffit de constater qu’il y a un certain engouement pour ce type objet, au-delà de la culture geek. En effet, le « VIP Fridge Magnet » est en rupture de stock constant, avec des délais de livraison de 6 à 8 semaines.

Mais les Smart objects pourraient également prendre des formes diverses et variées, comme celle d’une relation entre tablette tactile et Smart objects, où ces derniers prennent la forme de pions, de figurines à poser sur la tablette pour jouer. Il s’agit également d’un modèle économique innovant, où le plateau de jeu (c’est-à-dire l’application) est gratuite, et où les Smart objects sont payants. Les deux premiers jeux prévus sont Monopoly et Battleship de la société Hasbro, qui devraient être commercialisés tout d’abord aux USA et au Canada en septembre 2012. Pour voir la démonstration, cliquez ici http://www.dailymotion.com/video/xrk01c_l-ipad-jeu-de-societe-de-demain_tech

Un marché qui saura toucher ceux qui étaient enfants à la fin des années 1990 en leur rappelant leurs vieux copains Tamagotchis ?

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :