Aller au contenu principal

Cloud Computing – L’Europe (et la zone EMEA) devra-t-elle payer un jour plus cher ses services Cloud que les nord américains ?

14 mars 2012

Arnaud Alcabez

Avec 23 langues officielles, 3 alphabets et 10 pays ayant une monnaie nationale autre que l’euro dans l’Union Européenne, pour 495 millions de citoyens, les coûts de localisation d’un centre de données pour la zone EMEA sont particulièrement élevés. Si on considére que les datacenters couvrent une zone beaucoup plus large que l’UE: les pays non-membres de l’Union Européenne et MEA (Moyen-Orient et Afrique), on imagine rapidement les charges supplémentaires que peut engendrer la gestion des différentes devises, la fourniture d’un support technique et la mise à disposition des interfaces et des documentations dans les différentes langues officielles des pays de la zone EMEA.

Pour autant, est-il légitime que ces coûts soient absorbés par l’ensemble des utilisateurs, et notamment ceux des autres zones (y compris par ceux dont la devise et la langue est uniformisée), c’est la question qu’on pourrait naturellement se poser. Si pour le moment, ceci n’est pas encore d’actualité, on voit toutefois qu’elle peut freiner le déploiement, et donc l’adoption de ces technologies par les utilisateurs et les entreprises en Europe.

Il en ressort que l’adoption du cloud est plus rapide aux USA qu’en Europe où les métriques économiques peuvent être contraignantes. C’est en tout cas ce qu’analyse Bryan Jones de Dell: « Pour nous, le défi principal à relever sur la zone EMEA n’est pas technologique. Il consiste à respecter les règles et les langues propres à chaque pays. L’Union Européenne ne devrait pas tarder à dicter des règles d’hébergement claires pour tous ses membres ».

Update 1: Simple coïncidence, voici une information supplémentaire pour les partenaires Microsoft. La politique des prix Office 365 change – rendez-vous jeudi 15 mars à 11h avec Ariane Gorin, Directrice Marketing Division Office. Je remercie Laurent Miltgen-Delinchamp pour cette mise à jour.
Lien: http://bit.ly/wUpIgg

Update 2: Les nouvelles tarifications pour Office 365 ont été annoncées hier dans la soirée sur www.office365.com.
Microsoft baisse les prix des abonnements Office 365 : E1 : 7,25 € E2 : 12,50 € E3 : 19,00 € E4 : 20,75 €

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :