Aller au contenu principal

Stratégies – La guerre de la domotique ne fait que commencer

24 avril 2012

Arnaud Alcabez

Nos nouveaux modes de consommation accentués par la mobilité et l’usage de plus en plus important de technologies de type cloud computing nous transforment en gloutons énergivores. Si le prix de l’électricité reste modéré en France jusqu’à présent, des études montrent à termes que le coût de l’énergie domestique devrait subir une nette inflation. Toutefois, le nombre d’appareils connectés que nous utilisons à notre domicile et les services en ligne que nous consommons ne font qu’augmenter de manière proportionnelle, alourdissant notre facture énergétique.

La guerre de la domotique entre fournisseurs d’accès Internet (FAI) et fournisseurs d’énergie ne fait que commencer.

Côté usagers, plusieurs décrets récents devraient progressivement changer nos habitudes. Le décret du 2 septembre 2010, publié au JO a rendu obligatoire les compteurs électriques dits « intelligents », dans un premier temps pour les logements neufs à partir de 2012. Le décret du 10 mars 2010, publié au JO rendra obligatoire les détecteurs de fumée dans tous les logements au 8 mars 2015 au plus tard. La domotique, qui n’a jamais vraiment décollée depuis ses balbutiements dans le milieu des années 80 aurait-elle finalement trouvée sa rampe de lancement ?

C’est une véritable tendance de fond. En France, la domotique intelligente devrait se développer, basée sur la norme ZigBee, avec l’augmentation des factures d’électricité comme le prédisent certains analystes.


Si ce marché concerne en priorité les distributeurs d’énergie, les FAI semblent ne pas se laisser faire. Après avoir amélioré les capacités des boîtiers Internet (TV, Internet, Mobile) , ils visent ces nouveaux services pour continuer leur croissance, en augmentant les fonctions domotiques dans leurs prochains boîtiers. Bouygues Télécom (IJENKO Inside), Orange (LiveBox Pro) et SFR (Home by SFR) semblent décidés à proposer de véritables systèmes domotiques intégrés, allant de la sécurité comme la surveillance de l’habitation (détection de fumée ou d’intrusion), la consultation de la consommation électrique, la prise de contrôle du système de chauffage, l’activation/désactivation des appareils de confort (interrupteurs, luminaire, volets…), jusqu’à la prise de contrôle des appareils d’arrosage du jardin.

D’ailleurs, le tout premier « Smart building » pour les particuliers, construit par Bouygues Télécom et Hager vient d’être livré à Aubervilliers. Les heureux propriétaires de ce nouvel immeuble nec plus ultra, ont pu fouler pour la première fois leurs appartements, le 4 avril dernier. Cet immeuble intelligent préfigure ce que seront nos logements collectifs d’ici une poignée d’années en mettant en place dans chaque appartement, un « tableau de communication» rassemblant les connexions Internet du logement.

Et comme l’heure est à l’écologie, ce tableau de bord prévoit également d’afficher la consommation d’énergie (eau, électricité) et de CO2 que consomme l’habitation. Une obligation régie par la « réglementation thermique 2012 » (RT 2012), qui entrera en vigueur en janvier 2013 et qui permettra aux habitants d’économiser jusqu’à 10 % sur leur facture d’électricité.

En complément de lecture:

About these ads

Les commentaires sont fermés.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 130 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :